A lire

Amazon va tester des drones de livraison en Grande-Bretagne

Le ciel qui va servir aux essais des futurs drones d’Amazon sera le ciel de la Grande-Bretagne. Le géant américain du commerce en ligne Amazon a annoncé un partenariat avec le gouvernement britannique en vue de faire avancer son projet de livraison de petits paquets par des drones.

Pour l’ instant, il s’agit de mettre en place des conditions d’utilisation sûre et fiable, pour déterminer et fixer une réglementation.

Ce seront trois types de vols qui vont être effectués. Tout d’abord, faire voler des drones qui ne sont plus à portée de vue de leur opérateur dans des zones rurales et suburbaines, ensuite permettre à une seule personne de guider plusieurs drones, et enfin de tester les performances de capteurs censés permettre aux appareils d’identifier et d’éviter des obstacles.

Le concept n’est pas nouveau pour Amazon, mais les États-Unis semblent à leurs yeux, un peu trop traîner les pieds, pour donner complètement leur feu vert. Les autorités américaines ont limité l’utilisation, seulement aux drones de moins de 25 kilos, et ils doivent rester dans le champ de vision de ceux qui les commandent. “Ce n’est pas suffisant pour Amazon, dont l’objectif est d’utiliser des drones pour livrer des paquets en 30 minutes en toute sécurité aux consommateurs au Royaume-Uni, et partout ailleurs dans le monde“, a précisé Paul Misener, un vice-président du groupe américain dans le communiqué.

Amazon veut avancer rapidement, car il sait que la concurrence n’est pas loin derrière. Wal-Mart a annoncé de possibles livraisons à domicile par drones, et en parallèle, il envisage aussi de les utiliser pour transporter des achats du magasin jusqu’à la voiture du client sur le parking ou surveiller l’extérieur de ses centres de distribution.

On connaît aussi l’intérêt du groupe internet américain Alphabet (ex-Google) ou du géant chinois du commerce en ligne Alibaba pour ces engins.

Crédit photo : barcha net

Laisser un commentaire