A lire

L’obésité : de nouvelles techniques pour bien maigrir

L’obésité, devient de plus en plus un problème dans notre société de consommation. Le nombre de personnes en “surpoids” explose en Europe.  Un projet de recherche européen, baptisé Splendid, a été mis en place pour utiliser la technologie des capteurs dans la lutte contre les troubles alimentaires chez les jeunes.

En Suède, des élèves testent de nouvelles technologies comme un nouveau type de balance appelé un mandomètre, celle-ci renseigne l’utilisateur sur la quantité qu’il ingère, et à quelle vitesse il mange. Il met aussi en garde la personne, sur le moment, où il devrait s’arrêter, et se sentir rassasié. On teste aussi une application pour smartphone, un capteur d’activité physique, et même un capteur de mastication, vous le mettez dans votre oreille et il détecte votre mastication.

Dans un deuxième temps, les chercheurs travaillent sur l’utilisation des données par le biais d’algorithmes, afin d’évaluer les résultats, et envoyer les recommandations aux utilisateurs. Le travail doit maintenant déboucher sur des applications utilisables par tous, et une commercialisation de l’ensemble du système.

“On essaie de l’améliorer au maximum, et de prévoir les prochaines étapes pour qu’il puisse être utilisé à très grande échelle”, explique le professeur Anastasios Delopoulos, coordinateur du projet Splendid.

L’obésité touche à l’heure actuelle, environ deux milliards de personnes. Elle a littéralement doublé de 1980 et 2014. Cela devient donc, une priorité qui ne peut plus se traiter simplement par de la chirurgie ou des traitements, mais bien par une prévention et un changement de comportement alimentaire.

Bien sûr, il faudra à un moment ou à un autre, évoquer le rôle des grands groupes de productions alimentaires, et sur leur responsabilité dans la propagation de l’obésité, à des seules fins mercantiles. Cependant, comme on parle de beaucoup d’argent, il ne faut pas s’attendre à des mesures immédiates, donc il vaut mieux soutenir une sensibilisation personnalisée des consommateurs pour prendre en charge leur santé.

Crédit photo : Insudiet SAS

 

 

Laisser un commentaire