A lire

La Mecque : et le pèlerinage devint “High-Tech”

Le pèlerinage à La Mecque n’échappe pas, non plus, à la mutation High-Tech. Ces dernières années, la technologie s’est invitée dans toutes les étapes du hajj. Les réseaux sociaux deviennent omniprésents. Des sites, et des applications mobiles prodiguent toutes sortes de conseils aux pèlerins en route pour l’Arabie Saoudite pour le pèlerinage.

Le pèlerinage est devenu une vraie vitrine, et une source de revenus importants pour toutes sortes d’innovations, et de nouveautés, qui se veulent évidemment indispensables pour les deux millions de musulmans concernés. On trouve véritablement de tout.

Que pensez, par exemple de l’évolution de la traditionnelle ombrelle, qui protège du soleil ? Maintenant, c’est un objet multifonction possédant des ports USB, et une dizaine de bandes de capteurs solaires pour créer le premier parapluie changeant le soleil en air frais. L’énergie solaire collectée par les capteurs alimente un ventilateur pour rafraîchir le pèlerin, mais aussi la poignée du parapluie peut servir de chargeur pour téléphone et de géolocalisation GPS.

La géolocalisation fait l’objet d’une attention extrême. Pour les aider à se retrouver dans la foule, et dans le dédale de rues, ruelles et allées, formées par des barrières mobiles pour canaliser le flux des pèlerins, deux ingénieurs ont mis au point une application pour mobile appelé Wussul, “arrivée” en arabe, elle « répertorie des voies que le GPS traditionnel ne reconnaît pas et permet en temps réel au pèlerin de s’orienter », ou de retrouver ses amis détaille M. Badawi.

 Partager ce temps fort de sa foi musulmane semble particulièrement important, et aujourd’hui, “la technologie permet aux pèlerins de partager cette conversation en temps réel avec la famille et les amis“, explique le chercheur Shahed Amanullah dans une étude sur l’impact de la technologie sur le hajj. Alors les réseaux sociaux s’emballent, tout est sujet à discussion, partage, les “likes” pleuvent. Chaque étape, chaque station sacrée ou vénérée, font l’objet de pose et de selfies. Tout ceci se retrouve sur des photos et des vidéos partagées sur les réseaux sociaux avec les commentaires et autres hashtags.

 Rien ne semble pouvoir arrêter cette évolution. Une application a même été lancée par les autorités saoudiennes pour bien suivre et canaliser les gens. Fini le temps, où personne ne pouvait prendre de photos dans la Grande mosquée par souci de décence envers le lieu et d’esprit de recueillement. Maintenant, la Grande mosquée est climatisée et le parcours du pèlerinage est désormais facilité par des escaliers mécaniques. On y entend les “sonneries incessantes des téléphones et les distractions visuelles des panneaux publicitaires“, signale le chercheur.

 Comme toute religion, l’islam doit faire coexister, tradition, modernisme et l’éternel mercantilisme.

Crédit photo : Adil Jamai

 

 

Laisser un commentaire