A lire

Les smartphones BlackBerry, c’est officiellement fini

Comme on dit, ce qui devait arriver, arriva. Toutefois, on pouvait s’y attendre avec une telle accumulation de résultats décevants, le constructeur canadien Blackberry a annoncé officiellement mercredi son intention de stopper le développement de produits sous sa propre marque.
Blackberry a profité de la présentation de ses résultats financiers du deuxième trimestre pour annoncer ce que tout le monde sentait venir, c’est-à-dire son intention de stopper le développement et la construction de produits sous sa propre marque. John Chen, le CEO de l’entreprise est venu expliquer, que “nous recentrons sur le développement de logiciels, notamment dans la sécurité et les applications”.
L’entreprise, a clairement raté le passage au smartphone, et n’avait pas réussi à se rattraper. Elle avait pourtant lancé en 2013 son propre système d’exploitation pour smartphone, et le BlackBerry 10 a eu un beau succès dans les entreprises avec en premier lieu ses solutions de sécurité, et surtout, il a séduit les jeunes grâce au mythique clavier intégré dans ses mobiles. Ce succès fut hélas sans lendemain, et depuis l’entreprise a vu ses parts de marché baisser régulièrement depuis plusieurs années.
L’entreprise doit donc comme on dit “réduire la voilure”, et si elle arrête le développement de smartphones sous sa propre étiquette, cela ne signifie pour autant pas, que plus aucun smartphone ne sera commercialisé. L’entreprise a bien l’intention de continuer, mais en changeant de stratégie, et elle va confier le développement de mobiles à des sociétés externes.
L’exemple concret de cette redéfinition de développement se retrouve dans son dernier mobile, le DTEK 50, un clone de l’Idol 4 d’Alcatel. Les smartphones de BlackBerry seront désormais construits par d’autres entreprises.
Une stratégie qui doit permettre de “réduire le capital nécessaire” à la construction de produits, et permettre à l’entreprise de continuer à se focaliser sur la conception, et les projets avec peut-être plus d’audace et de réactivité.

Crédit photo :  closari

 

 

Laisser un commentaire