A lire

La console NES Mini Nintendo : un succès qui s’appuie sur la nostalgie

Comme le préconise le vieux dicton, “c’est dans les vieux pots qu’on fait la bonne soupe”. Rien ne vaut un bon dépoussiérage d’une formule qui gagne, un zeste de nostalgie et c’est reparti pour Nintendo, qui rencontre un succès planétaire avec sa NES Mini.
La remise au goût du jour de la mythique machine des années 80, obtient un succès assez spectaculaire et étonnant. Cela dépasse les espérances du groupe avec près de 200 000 exemplaires écoulés aux États-Unis et près de 320 000 unités au Japon, selon les chiffres de NPD Group.
Du coup, elle dépasse dans les ventes la Wii U qui s’avère être la dernière “vraie” console de salon. La différence est significative, car Nintendo a vendu autant de NES Mini en un mois que de Wii U en six mois. De fait, il a fallu s’adapter pour faire face à des ruptures de stocks et, Reggie Fils-Aimé, le président de Nintendo of America, a récemment déclaré que la firme allait augmenter le rythme de production de la console dans les semaines à venir.
Il faut bien avouer, que même si l’ensemble a un vrai look “retro”, la “Nintendo Classic Mini Nintendo Entertainment System” s’est tout de même largement adaptée à l’époque. Elle apparaît plus compacte (elle n’embarque plus de lecteur de cartouches), elle se branche à la télévision en HDMI et elle est alimentée en USB. Pas de souci, les puristes retrouveront également la célèbre manette rectangulaire.
A l’intérieur de cette nouvelle “ancienne” console, on retrouve trente jeux pré-installés, allant de Mario à Donkey Kong en passant par Castlevania ou encore Metroid et ces maudits Ghosts and Gouls. Donc pas de mauvaises surprises, vous les regrettiez, ils sont revenus.
Une belle réussite donc pour la Nintendo qui propose pour une fois, une production conçue par l’entreprise même. Fort de ce succès, il ne serait pas étonnant que l’on puisse voir réapparaitre prochainement la non moins mythique Super Nintendo.

Crédit photo : Gareth

 

Laisser un commentaire