A lire

Pour Facebook, le futur de la communication serait la télépathie

Alors, que nous sommes encore en train de découvrir le virtuel, et autres technologies de demain, les chercheurs et derrière eux, les grands patrons de la communication pensent à après-demain. Pour Facebook, ce futur pourrait passer par la télépathie. Le site web d’information Américain, Business Insider, signale que le géant américain a récemment mis en ligne toute une série d’annonces d’emploi liées aux neurosciences.
Tous ces postes sont à pourvoir pour une durée de deux ans au sein de la division “Building 8”, un centre de recherche ultra-secret de Facebook. Pour être bien clair, “ulta-secret” veut bien dire que l’on ne sait rien de précis. Cependant, le site a fait un parallèle intéressant avec des propos que Mark Zuckerberg a tenu en 2015 et qui donne une indication. “Un jour, je pense que nous serons capables d’envoyer des pensées riches et complètes entre nous, en utilisant de la technologie. Nous serons capables de penser à quelque chose et vos amis seront capables de le connaître si vous le voulez”, expliquait-il lors d’une session de questions-réponses avec les utilisateurs de Facebook.
A cela, il faut ajouter de nombreuses recherches de communication, tels que « Brain-to-Machine » et “Brain-to-Brain” qui se multiplient. Maintenant, on sait par exemple, qu’il est possible de piloter des bras robotisés par la pensée. En mai 2016, le laboratoire de physique appliquée de l’université de John Hopkins a présenté une prothèse de bras particulièrement avancée.
Déjà en septembre 2015, des chercheurs de l’université de l’Etat de Washington, ont montré qu’il était possible de connecter deux cerveaux par internet, en utilisant un “appareil de stimulation magnétique transcrânienne”. Au cours de cette expérience, il a été possible de répondre par oui ou par non à des questions simples.
Cette expérience aurait besoin d’être renouvelée, pour acquérir des certitudes et on reste loin d’une vraie communication, mais elle constitue une base de ce qui peut devenir un vaste chantier aux perspectives techniques et financières fantastiques et encore difficiles à cerner
Le type de chantier qu’une personne comme Mark Zuckerberg ne peut ignorer.

Crédit photo :  Binaural Nodar

 

Laisser un commentaire