A lire

Le Français Laurent Estarquit, obtient le prix de l’inventeur européen 2017

Le prix de l’inventeur européen 2017, a été attribué à Laurent Estarquit, expert au CNES. Celui-ci, ne l’attendait plus guère, car la distinction est arrivée plus de dix ans après le dépôt de deux brevets. Ils concernent la mise au point de signaux radio pour le système de navigation par satellite européen Galiléo

Cet ingénieur expert du CNES (l’agence spatiale française) pour les systèmes de navigation par satellite, explique « le signal est le cœur du système de navigation par satellite. Avec les techniques classiques, on peut avoir des distorsions de signaux, nous avons mis au point une modulation qui permet d’améliorer la précision au centimètre quand on utilise tous les compléments de Galiléo ».

Le procédé équipe le satellite européen Galiléo mis en service en décembre 2016 et qui sera complètement déployé en 2020. L’utilisation pratique de ce procédé va se retrouver dans de nombreuses applications qui demandent de la précision comme les robots agricoles, des études sur les déformations de la croûte terrestre, ou des sondages atmosphériques…

Tout ceci, n’est qu’une partie de la réussite de Laurent Estarquit et de son équipe, qui ne s’arrêtent pas là. Un deuxième brevet permet de contourner les difficultés liées à l’accord signé en 2004 avec les États-Unis, qui règne en maître sur les fréquences partagées avec le système GPS.

En effet, l’Union européenne s’étant vu attribuer une assez petite gamme de fréquences dans la bande de référence GPS, l’équipe de Laurent Lestarquit a eu l’idée de créer une nouvelle forme d’onde appelée onde composite CBOC (Composite Binary Offset Carrier) permettant d’optimiser la bande passante disponible.

La preuve, que l’idée est fameuse, « l’idée était bonne, les Américains s’en sont inspirés pour leur prochain GPS » explique Laurent Lestarquit, qui avoue, “oui, j’aime avoir des idées originales, sortir de la pensée unique, je me suis toujours senti un esprit libre”.

Pour l’anecdote, Laurent Lestarquit qui travaille sur les systèmes GPS, est un adepte de la course d’orientation où celui-ci est interdit. C’est aussi un fan de la lecture des cartes géographiques.

Crédit photo : 4Sassan

 

Laisser un commentaire