A lire

Xiaomi rachète des brevets a Nokia pour mieux s’implanter en Europe

On dit souvent que la meilleure défense, c’est l’attaque, et c’est certainement ce que se dit Xiaomi, le groupe chinois de smartphones. Alors qu’il est plutôt en perte de vitesse, le groupe chinois veut conquérir de nouveaux territoires à l’étranger. C’est dans cette optique, qu’il annonce avoir conclu un accord pour racheter un ensemble de brevets à Nokia.

L’ambition affichée de Xiaomi, est d’arriver à convaincre et à séduire la clientèle européenne et américaine. En réalité pour l’instant, elle n’a pas réussi à percer en dehors de l’Asie du Sud-Est, sauf en Russie, et en Inde.

La conquête de nouveaux débouchés est devenue maintenant un incontournable impératif, car même sur le marché intérieur chinois, le groupe s’est vu dépasser par ses concurrents locaux Oppo, Huawei et Vivo. Il a opéré certains changements stratégiques comme ne plus seulement miser sur les ventes flash sur Internet, mais aussi de revenir à des choses plus classiques comme le recours à des magasins. Il a annoncé l’ouverture d’ici à 2019 en Chine d’un millier de magasins en dur.

Nokia représente exactement ce que recherche la société chinoise, car si la firme finlandaise a quasiment disparu, mais elle possède encore de nombreux brevets. Ce portefeuille de brevets est encore suffisamment étoffé pour servir de base afin de pénétrer sur les marchés occidentaux. Il va permettre la création d’une gamme de produits susceptible de plaire et d’attirer un public exigeant. De plus, l’acquisition des brevets, évitera toutes mésaventures judiciaires en termes de propriété intellectuelle.

Nokia va aussi fournir à Xiaomi des équipements destinés aux “infrastructures en réseau”. Les deux groupes devraient aussi travailler ensemble pour développer des technologies de centres de stockage de données, ainsi que pour trouver d’éventuelles solutions communes dans les objets connectés.

Concernant les modalités de la transaction, c’est le silence radio, car ni le montant de l’opération, ni les brevets concernés n’ont été communiqués. Cependant, le deal s’étalera sur “plusieurs années”, indiquent les deux groupes.

Crédit photo : Hans Gogia

Laisser un commentaire