A lire

Nos animaux de compagnie deviennent des animaux de “connection”

La technologie, et ce que l’on appelle les “tous connectés” touche véritablement tout le monde. Quand on dit cela, on parle aussi des animaux et notamment ceux de compagnie. Rien n’est trop beau pour le bien-être de nos compagnons, et les fabricants le savent.

Le salon de l’électronique, pour grand public qui se tient à Les Vegas, est évidemment l’occasion de mettre en avant les dernières sorties en la matière, notamment pour les chiens et les chats.

Notre grande hantise, est de perdre notre animal, donc voici Whistle (sifflet en anglais). C’est un petit appareil vendu environ 65 euros, qui géolocalise l’animal par GPS et le réseau de téléphonie mobile. Une application sur smartphone, vous permet de définir des limites géographiques au-delà desquelles il ne doit pas s’aventurer. S’il sort de la zone, un message alerte son maître, qui peut alors le localiser sur un plan. C’est plus simple, et plus rapide que de mettre des affichettes partout.

Pour l’animal qui reste seul à la maison, et qui s’ennuie pendant que son maître s’amuse au bureau, vous avez le système commercialisé par Petcube. L’intelligence artificielle de l’appareil utilise sa caméra pour repérer les mouvements de l’animal, qui passe à proximité, ce qui déclenche alors un appel téléphonique sur le portable de son maître. A l’aide de pointeurs lasers, l’appareil permet aussi de jouer à distance avec son chien ou son chat, et même de le récompenser en lui lançant automatiquement une friandise.

La startup américaine Petrics, affirme avoir mis au point le premier panier “intelligent” pour animal de compagnie. Ses différents capteurs permettent de savoir si le toutou n’a pas forcé sur les croquettes, ou s’il a fait assez d’exercice, et de ce fait, il est donc possible d’ajuster son régime.

Assez parlé des chiens, pour les chats, nous avons le “robot litière”, qui détecte les entrées et sorties du matou pour faire ses besoins grâce à des capteurs. Une fois la chose faite, l’appareil récupère automatiquement les excréments pour les déposer dans un filtre à charbon. Grâce à une application, son maître peut savoir combien de fois le chat est passé, explique le fondateur de la startup Brad Baxter.

Nous n’avons fait que parler des chiens et des chats, mais sachez que les innovations concernent pratiquement tous les animaux, car le patron de Petcube Yaroslav Azhnyuk, estime que 40 millions de foyers américains auront un objet connecté pour animaux d’ici 2022.

A quand le robot qui permettra aux chiens et aux chats de se passer de leurs maîtres ?

Crédit photo : Max Mollon

 

 

Laisser un commentaire