A lire

Le directeur des X Labs en dit plus, sur le laboratoire secret de Google

Mo Gawdat, directeur des X Labs, la branche innovation de Google, a participé à l’émission « c’est arrivé demain » de la radio Europe 1. L’occasion pour lui, de pratiquer un exercice périlleux qui consiste à rassurer tout le monde sur les agissements, et les projets du laboratoire secret de Google, tout en gardant une part du mystère pour maintenir l’intérêt de tous à Google.

Dans un premier temps donc, Mo Gawdat, s’est évertué à montrer que les ingénieurs travaillent à des projets dans le domaine des transports, la santé ou l’accès à la technologie. Un exemple facile et très connu maintenant, c’est le concept de la voiture autonome. Mo Gawdat, assure que le concept a maintenant fait 7,5 millions de kilomètres aux Etats-Unis sans un accident. Le patron de X Labs, est catégorique “ce type de projet promet de rendre le monde plus sûr”.

Cependant, Mo Gawdat rappelle que X Labs est présent dans de très multiples domaines, comme la santé, et bien d’autres. Il précise, “nous travaillons sur beaucoup de problématiques, nous avons travaillé sur des projets autour des énergies vertes, du changement climatique ou du stockage de l’énergie“.

Il rappelle au passage, que plus de “4 milliards de personnes n’ont toujours pas accès à l’Internet comme nous nous l’avons” et ses équipes travaillent à une plus grande démocratisation de l’accès à Internet.

Derrière ces grands projets à tendances philanthropiques bien affichées, il y a les projets tout aussi importants, mais plus « sensibles » comme par exemple l’intelligence artificielle. A ce moment de l’émission, il se veut rassurant “l’IA est une façon de développer la technologie et chaque fois qu’une technologie de cette magnitude arrive, on imagine qu’elle va mettre un terme à l’avance de l’être humain, mais non. Avec les technologies de l’information, on s’attendait à ce qu’il n’y ait plus d’êtres humains et ça ne s’est pas produit.

A partir de là, le communicant fait place au responsable de société pour très gentiment, mais clairement expliquer, que la responsabilité et le réalisme l’emportent, “nous nous sommes rendu compte qu’un certain niveau de confidentialité est nécessaire pour que les gens inventent et innovent“. Autrement dit, vous ne saurez qu’une partie de la vérité au moment jugé opportun.

Il conclut, “il y a beaucoup de choses que de Google X ne vous dira jamais, que nous ayons réussi à les faire ou que nous ayons échoué”. On s’en doutait un peu.

Crédit photo : Asha Lalai

 

 

Laisser un commentaire