A lire

Active Shooter, le jeu permettant d’être un tireur dans un lycée, est retiré

On ne peut pas tout inclure et prendre n’importe quel principe de base dans un jeu vidéo. C’est sur ce principe, que le jeu “Active Shooter”, qui proposait d’incarner un tireur dans un lycée, vient d’être retiré d’une plateforme. Il avait déclenché, comme on peut l’imaginer une large controverse, et des polémiques aux Etats-Unis.

La plateforme avait dans un premier temps, validé un jeu intitulé sobrement “Active Shooter” qui mettait en scène et vous propulsait pour 5 à 10 dollars l’unité dans la peau d’un tueur. Le joueur a alors le choix de devenir, soit un tireur faisant feu dans un campus ou une école, soit devenir un policier d’intervention. Le but est donc, d’un côté de diriger ses équipes et mettre à mal la menace, ou de l’autre, de faire le plus de victimes possibles.

Cette joyeuse perspective de jeu, n’a pas vraiment plu à tout le monde, à commencer bien sûr, par les familles et les amis d’élèves tués par balles dans leur lycée aux Etats-Unis. Ils ont rapidement fait entendre leurs voix. Fred Guttenberg, le père d’une adolescente victime d’un tireur à Parkland en février, a réagi “depuis que ma fille a été tuée pour de vrai dans une fusillade à l’école, j’ai vu et entendu beaucoup d’horreurs ces derniers mois. Ce jeu est l’une des pires”. Emma Gonzalez, David Hogg et Jaclyn Corin, rescapés de cette fusillade, qui a fait 19 morts, et qui sont en tête de la lutte contre les armes à feu aux Etats-Unis se sont aussi dressés contre le jeu. Le sénateur de Floride, Bill Nelson, a estimé “impardonnable” l’existence d’un tel jeu.

Stephanie Robinett, une mère de famille, avait lancé une pétition sur Change.org réunissant déjà 200 000 signatures. “Comment peut-on dormir la nuit en sachant qu’ils se font de l’argent en transformant des fusillades meurtrières dans les écoles en divertissement ?”, écrit Stephanie Robinett.

De son côté, l’éditeur ACID de Steam s’est défendu en expliquant dans un communiqué qu’Active Shooter, était une simulation basée tout d’abord sur les membres du SWAT. Apparemment, ces explications n’ont pas convaincu et Motherbooard, le studio américain de développement de jeux vidéoValve Corporation, s’est fendu d’un communiqué indiquant, “nous avons retiré le développeur Revived Games et l’éditeur ACID de Steam. Ce développeur-éditeur est, en fait, quelqu’un qui se fait appeler Ata Berdiyev, et qui avait déjà été retiré l’automne dernier quand il agissait sous les noms de Interactive et Team Elusive”.

Crédit photo : Chris Upchurch

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Accueil Tests produits News Vidéos Nous contacter
Copyright© 2013 referencementgoogle.eu. All rights reserved.