A lire

“Dark web” : la douane française met fin aux activités de la “main noire”

Si l’on vous parle de “la main noire”, et si vous n’êtes pas un férue d’internet, vous allez penser à un vieux roman d’intrigues policières. En fait, il s’agissait d’une des plus importantes places de marché illégales du dark web français. Elle vient d’être démantelée par la douane, qui montre à l’occasion qu’elle ne fait pas que surveiller les frontières. Elle a interpellé quatre personnes.

Ce forum était présent dans ce que l’on appelle le “dark web”. On pouvait grâce à lui se procurer de la drogue, des armes, faux papiers ou données bancaires volées. L’opération a permis de saisir un stock important de matériel informatique, ainsi que plusieurs documents d’identité falsifiés. Près de 4 000 euros en liquide et environ 25 000 euros dans diverses monnaies virtuelles ont aussi été saisis. Le plus intéressant, c’est surtout que les enquêteurs aient pu accéder au contenu du serveur du forum “Black Hand”, qui comptait plus de 3 000 inscrits, et procéder à la saisie massive des données. Cette opération est une première en France, car jamais un tel forum n’avait été démantelé.

Parmi les personnes arrêtées, on retrouve la principale administratrice du site, une jeune femme de moins de 30 ans connue sous le pseudo “Anouchka”, ainsi que deux complices qui œuvraient comme “modérateurs” du site et un vendeur actif sur la plateforme. Les quatre suspects ont été déferrés devant les magistrats de la juridiction interrégionale spécialisée du Parquet de Lille. Deux d’entre eux ont été mis en examen et placés en détention provisoire.

Les administrateurs du service, s’insinuaient dans la transaction au titre de “tiers de confiance”. Cela signifie, qu’ils conservaient l’argent de l’acheteur et ne le reversaient au vendeur qu’une fois la marchandise livrée. Ils se payaient directement sur les transactions effectuées. Le site existe depuis 2015, pour s’y inscrire, il fallait payer 25 euros en bitcoins.

Du côté des enquêteurs, on explique “à ce stade, aucun élément n’indique que cela aurait pu servir à des activités terroristes, ce site était tourné avant tout vers le trafic de stupéfiants, de faux papiers et de données bancaires volées”.

Crédit photo :  Once upon a time

 

 

 

“.

 

Laisser un commentaire