A lire

“Fortnite” : un quadragénaire “mauvais perdant” a menacé un enfant de mort

La limite, est parfois mince entre “être passionné” et “devenir obsédé”. Si la différence est légère, les conséquences peuvent s’avérer parfois lourdes. La passion, que déchaîne le jeu vidéo Fortnite, semble avoir emporté un New-yorkais de 45 ans. Celui-ci, a menacé de mort un enfant de 11 ans, résidant également dans l’État de New-York.

Les médias américains rapportent l’arrestation d’un homme de 45 ans, pour avoir menacé de mort un enfant de 11 ans, qui venait de le battre au jeu vidéo Fortnite. Ce jeu compte actuellement plus de 125 millions d’utilisateurs dans le monde.

Le mode du jeu, le plus apprécié s’appelle Battle Royale. Le principe global est assez simple et ne s’ennuie pas de finesse. Il consiste à mettre 100 participants sur une île pour s’entre-tuer virtuellement, et le dernier survivant remporte la partie. Si l’on en reste au stade du jeu, pas de souci, mais alors que nous tremblons pour l’impact des jeux vidéo sur nos chères têtes blondes, on oublie que même les adultes sont touchés par le succès du concept.

L’homme de 45 ans, interpellé, jouait depuis plusieurs mois à Fortnite avec un enfant de 11 ans. Visiblement agacé par le fait de perdre, face à celui-ci, il aurait alors proféré des menaces sur la console XBox de l’enfant, via des messages écrits et vocaux. Des menaces allant jusqu’à venir avec un pistolet et lui faire du mal. Il aurait également sous-entendu savoir quelle école fréquentait l’enfant.

Evidemment, une fois prévenus les parents de l’enfant, ont contacté les policiers, et l’enfant a été mis sous protection et son école placée sous surveillance.

Le joueur menaçant, a été interpellé à son domicile et a été inculpé pour avoir proféré des menaces et pour tentative de violences sur mineur. L’homme, âgé de 45 ans, a nié les faits qui lui sont reprochés. Il prétend avoir utilisé un langage certes violent, mais courant et comprenant un double sens classique chez les gamers.

Cet incident, a amené la direction de l’école, à rappeler à juste titre, qu’il fallait être vigilant sur les plateformes de jeux vidéo, et que les enfants ne devraient pas y jouer avec des gens qu’ils ne connaissent pas.

Crédit photo : Dimitar Ivanov

Laisser un commentaire