Un tout petit nouveau chez le Japonais Kyocera, le KY-O1L

A l’heure de la nanotechnologie et de la miniaturisation, le constructeur japonais Kyocera, fait le pari incroyable de faire rentrer un téléphone portable dans un portefeuille. Il semblerait, que les Japonais aient décidé de nager à contre-courant, car la tendance actuelle des constructeurs, serait plutôt des dalles toujours plus grandes, avec toujours plus d’applications. Les mauvaises langues vont dire que Kyocera, a sûrement rogné quelques fonctionnalités, voyons de plus près ce mini-smartphone made in Japan.

Ce petit bijou nommé KY-O1L, a la particularité d’être le plus fin du monde, avec 5,3 mm d’épaisseur. Ce mini smartphone, a la taille d’une carte bleue, en effet, il mesure 9.5 x 5.5 mm. Le constructeur japonais précise, que son poids est très réduit, puisque l’appareil pèse à peine 47 grammes. Kyocera se targue de faire partie des premiers à tenter l’aventure dans le domaine de la miniaturisation.

 Le KY-O1L, embarque une batterie de 380 mAh, une connectivité LTE et surtout un superbe écran monochrome de 2,8 pouces. Comme tout smartphone qui se respecte, il est doté de quelques applications utiles, comme par exemple, un navigateur web. Cependant, petit bémol, il n’a pas de magasins d’applications, et encore moins d’appareil photo. Comme nous le pensions, Kyocera a dû faire certaines concessions pour aboutir à une telle petitesse de son appareil. L’ensemble tourne sous une version modifiée d’Android.

Pour assurer la distribution du KY-O1L, Kyocera a choisi l’opérateur Japonais NTT Docomo. Le mini-smartphone, affiche le prix de 32 000 yens, soit environ 261 euros. Malgré tout, on ne peut s’empêcher de penser, que le prix est un peu élevé, si l’on tient que le constructeur a limité les applications pour arriver à la miniaturisation. Pour le moment, seuls les Japonais pourront acheter ce petit smartphone.

Passé l’engouement de la prouesse technologique, il n’en reste pas moins petit, il est du même gabarit qu’une carte bleue. Il faut également avoir de bons yeux, pouvant s’ajuster à son petit écran, pour envoyer par exemple des mails. De plus, c’est déjà pour certains, un challenge de mettre la main sur son téléphone, alors avec un mini téléphone, on n’a pas fini de le chercher.

Un conseil malgré tout, n’insérez surtout pas votre téléphone dans un TPE.

Photo de : John Ellrod

 

 

Laisser un commentaire