A lire

5G : le think tank Idate pointe du doigt le retard de l’Europe

A ce sujet, Jean-Luc Lemmens, le directeur du pôle médias et télécoms, explique “le retard que prend l’Europe dans la 5G est grave”. Pour lui, le problème majeur se retrouve dans un cruel manque d’investissements de la part de l’Europe. Les faits sont là, et les chiffres sont implacables. Ils indiquent, que l’investissement par habitant dans les télécoms s’élève à 194 euros aux États-Unis, contre 92 euros en Europe. Selon lui, “il manque 50 milliards d’euros d’investissement par an dans l’Union européenne”. De fait, il n’y a pas de miracle, moins d’argent veut dire moins de possibilités et un écart qui se creuse.

A terme, cette différence pourrait devenir cruelle pour le vieux continent. Jacques Moulin, le directeur général de l’Idate, rappelle que la 5G ne concernera pas toujours qu’un grand public de consommateurs accros aux smartphones, aux vidéos en ligne et autres applis annexes. Cette technologie, va aussi devenir très importante pour de nombreux industriels de tous les secteurs d’activités, désireux par exemple, de profiter de toutes les opportunités de l’internet des objets.

Une défaillance trop importante dans cette technologie, pourrait devenir handicapante et non seulement les entreprises susceptibles de s’installer en Europe vont y renoncer, mais de nombreuses grandes enseignes, marques et industries pourraient aller ailleurs. De manière provocante, Jean-Luc Lemmens insiste, “est-ce qu’aujourd’hui, vous iriez vous installer dans une ville où il n’y a pas d’électricité ? Bien sûr que non”.

Sébastien Soriano le président de l’Arcep, le régulateur des télécoms, est inquiet de savoir si l’Europe va bien attraper le train de la 5G, après avoir raté celui de la 4G. Il s’agit pour lui, d’être sûr que tout le monde ait bien conscience des enjeux. Il explique, “peut-être que certains grands opérateurs  ne sont pas très pressés de lancer la 5G. Mais ça, c’est leur problème, c’est leur stratégie. Le pays, lui, doit se doter d’infrastructures, car il y a des enjeux de compétitivité majeurs. J’invite donc les opérateurs à se mobiliser pour être au rendez-vous de la 5G“.

Cependant, pour envisager l’avenir sereinement, il faudrait assainir les pratiques actuelles. A ce jour, les pratiques d’offres et de prix cassées, et la concurrence sauvage, que se font les différents opérateurs, les empêchent de faire des bénéfices suffisant pour faire des investissements à la hauteur de ceux fait par les Américains.

Ce manque d’investissements, pourrait finalement mettre tout le monde d’accord, en mettant surtout tout le monde hors-jeu.

Crédit photo : Mobil Yaşam

 

 

Laisser un commentaire

Accueil Tests produits News Vidéos Nous contacter
Copyright© 2013 referencementgoogle.eu. All rights reserved.