A lire

Steam VR veut rendre la réalité virtuelle plus accessible à tous

Les choses bougent en matière de réalité virtuelles et surtout en matière de diffusion plus large. Les développeurs de  le département de réalité virtuelle du supermarché des jeux PC, lancent en phase de test une nouvelle fonction censée faire en sorte que même les PC les moins puissants puissent faire tourner parfaitement des jeux en VR.

Jusque ici, pour profiter de la réalité virtuelle dans de bonnes conditions, il fallait avoir du bon matos. Cela veut dire bon casque mais aussi un PC performant. Ces conditions maintiennent la réalité virtuelle dans un carcan de diffusion. C’est pour cela que SteamVR a mis au point une technologie de fluidification des mouvements pour la VR. Cette fonctionnalité est censée soulager les PC qui ne sont pas équipés de carte graphique ultra puissante.

Le Motion Smoothing ou fluidification de mouvement est déjà largement utilisée dans le monde de la télévision, la fluidification de mouvement est le procédé qui donne une impression d’hyper réalisme à l’action lorsque l’on regarde un film. Le processeur de la télévision analyse les images à la volée et, entre deux images réelles, il en intercale une de sa création par interpolation. Cela a pour incidence d’augmenter le nombre d’images affichées à l’écran mais, aussi, la latence.

Or justement, la latence est un problème majeur en VR. Il est très de faire un mouvement et qu’il soit répercuté avec quelques microsecondes de retard dans le jeu. Les développeurs de SteamVR assurent avoir trouvé une solution pour éviter le souci de latence tout en créant des images. Leur technologie de fluidification prend le relai uniquement lorsque le PC est à la peine et qu’il y a une perte d’images manifeste, occasionnant des ralentissements.

La fluidification des mouvements est en bêta et est actuellement réservée aux systèmes sous Windows 10 et équipés de cartes graphiques Nvidia. Elle n’est pas proposée avec les casques de réalité virtuelle Oculus Rift ou Windows Mixed Reality avec SteamVR, car Valve n’assure pas de prise en charge pour le moment, invoquant des différences de taille au niveau des pilotes et de la gestion de l’affichage par ces dispositifs.

Ce sont les casques HTC Vive et Vive Pro qui devraient être les premiers à profiter de cette intégration du Motion Smoothing.

Crédit photo :

 

Laisser un commentaire