A lire

Des chercheurs britanniques et chinois prévoient la fin des captchas

Nous avons tous dû prouver, que nous ne sommes pas des robots. Mais oui, pour cela, il faut très souvent, taper les lettres et chiffres inscrits dans une petite case. Ces symboles, que l’on nomme captcha, étaient jusqu’ici un bon moyen de se protéger. Cependant, des chercheurs britanniques et chinois ont annoncé avoir mis au point un système pour déchiffrer la plupart des captchas utilisés actuellement.

Depuis les années 90, nous pouvions compter sur une série de tests de Turing, capable de différencier automatiquement un utilisateur humain d’un robot, appelé captcha. Ils sont mis en place pour éviter, que des programmes automatiques viennent fouiller internet pour en extraire des données, répandre des spams ou carrément attaquer des systèmes. Pour lutter contre les logiciels de reconnaissance automatique de l’écriture devenant de plus en plus perfectionnés, les captchas sont devenus de plus en plus flous, tordus, sur des fonds de moins en moins lisibles.

Or, tout à ses limites, car des chercheurs britanniques et chinois ont annoncé avoir mis au point une intelligence artificielle capable de déchiffrer la plupart des captchas utilisés actuellement. Cela pourrait amener les sites Web à abandonner les captchas. Testé sur 33 systèmes de captchas existants, dont 11 parmi les plus fréquemment utilisés, cette technique, a obtenu un fort taux de succès, supérieur à toutes les tentatives précédentes.

Ils ont certes rencontré quelques problèmes à craquer les captchas utilisés par Google. Cela n’empêche pas Guixin Ye, principal auteur de l’étude d’affirmer, “elle est capable de voler des données personnelles ou de falsifier l’identité de l’utilisateur“. Un autre membre de l’équipe insiste, “nous montrons pour la première fois qu’un adversaire peut rapidement lancer une attaque contre un nouveau système de captcha basé sur du texte avec un effort très réduit. Cela fait peur, car cela signifie que cette première défense de sécurité de nombreux sites Web n’est plus fiable”.

Il faut se rendre à l’évidence, si les captchas apparaissent plus difficile à déchiffrer, ils le sont pour notre perception humaine, mais plus pour une intelligence artificielle.

Crédit photo : rawpixel

Laisser un commentaire