A lire

Les jeux multijoueurs dans le collimateur de la DGSE

Le succès des jeux comme “Fortnite”, “League of Legends” attirent forcément l’attention de tout le monde, et parmi ce “tout le monde”, on retrouve la DGSE. En effet, les jeux suscitent de nombreuses conversations entre les joueurs, et le service de renseignements français, veut pouvoir écouter les échanges dans les espaces de discussions de ces jeux.

Actuellement, Fortnite, c’est tout simplement 200 millions de joueurs, il est donc devenu un vaste espace de rencontres, d’échanges et de discussions, et pas forcément à propos du jeu. Cela n’a pas échappé à la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE). Le service de renseignements français s’intéresse donc à tous les jeux vidéo multijoueurs, qui rencontrent un énorme succès comme PUBG, World of WarcraftLeague of Legends ou Counter Strike.

Pour le ministère des Armées, ces jeux multijoueurs, sont “détournés de leur utilisation première”. Il précise, “les moyens de communication mis à disposition dans ces jeux sont utilisés de manière furtive afin d’échanger de l’information spécifique“. Comme cela a été évoqué dans différentes fictions, le jeu peut servir à d’éventuels terroristes, trafiquants ou autres à communiquer.

Une offre de stage bien spécifique 

C’est véritablement ce que laisse penser une offre de stage transmise à des écoles spécialisées par le ministère des Armées. La DGSE, veut recruter pour six mois, un stagiaire pour dénicher d’éventuelles failles informatiques contenues dans ces jeux. La personne choisie pour ce stage devra identifier des failles informatiques déjà découvertes dans les jeux multijoueurs. Etudier et décortiquer quelques-uns pour en distinguer des éléments techniques permettant de reconnaître, les échanges effectués dans l’espace de discussion du ou des jeux en question. Enfin, le stagiaire devra tenter de découvrir des failles informatiques, censées permettre à la DGSE d’accéder au contenu des discussions.

Un plus large recrutement en arrière-plan

Il paraît tout de même raisonnable de penser, que la DGSE soit déjà avancée dans le domaine et doit déjà être capable de pénétrer dans les canaux de discussion de certains jeux vidéo. Cependant, cette offre précise et alléchante pourrait être seulement destinée à attirer de jeunes candidats. Elle confirme la volonté de recruter des profils à fort potentiel technique, notamment dans les technologies numériques.

Crédit photo : Dimitar Ivanov

Laisser un commentaire