A lire

Le 6 avril 2019 : une date importante pour nos vieux GPS

Pour ceux, qui possèdent de vieux GPS le 6 avril 2019, ne sera pas un jour comme les autres. En effet, le système de ces appareils se remet à zéro toutes les 1 024 semaines et le prochain 6 avril sera la prochaine échéance. Cela pourrait générer quelques erreurs dans les affichages.

Il reste, qu’il ne faut pas vraiment s’affoler. Tout d’abord, cela ne concerne que ceux qui n’ont pas fait de mise à jour récemment et cela ne veut pas dire, que  les GPS seront hors-service après le 6 avril 2019.

Cette date et ce jour précis, sont appelés “Week Number Rollover” ou remise à zéro du compteur des semaines. Elle concerne les récepteurs utilisés dans les vieux appareils, qui comptent les semaines sur un système à 10 bits, qui se remettent à zéro toutes les 1 024 semaines, soit 19,7 ans. Comme le lancement du GPS, a été effectué en janvier 1980, cet événement est déjà arrivé le 21 août 1999. A l’époque, cela concernait bien moins de monde que maintenant.

Depuis, la technologie a progressé et les smartphones actuels sont maintenant sur une norme améliorée en 13 bits. Avec ce système, un cycle dure 8 192 semaines, soit 157 ans. On souhaite à chacun d’y être confronté. Quant à d’autres GNSS, comme Galiléo, ils ne sont tout simplement pas concernés.

En ce qui concerne, l’entreprise TomTom, qui est leader dans le secteur des appareils de navigation, elle a anticipé cette date. Elle a expliqué à ses clients qu’elle avait déjà intégré le bug dans une mise à jour, et que si ses navigateurs “étaient régulièrement mis à jour, il n’y avait aucune raison de s’inquiéter“.

A propos d’inquiétude, il ne faut peut-être pas paniquer au point de refuser tout déplacement, notamment en avion comme certains le suggèrent. De nombreux experts, doutent que les GPS affichent un écran noir du jour au lendemain et plusieurs agences américaines, ont déjà fait part de leurs évaluations et se disent attentives aux éventuels effets.

Le Département de la Sécurité Intérieure, a évidemment pris aussi des précautions et dans un rapport de 2018, elle n’excluait pas que les systèmes de mises à jour automatiques des GPS soient perturbés dans les journées suivantes. Cependant, le rapport expliquait la prise en compte de la date et l’analyse de ses conséquences, pour minimiser les tracas et les effets.

Crédit photo : alvaro-reyes

 

 

 

Laisser un commentaire