A lire

Actuellement, un quart de la population fait ses achats en ligne

C’est une progression inexorable et une tendance lourde, les habitudes d’achat évoluent et cette évolution n’est pas favorable aux commerçants traditionnels. Actuellement, c’est environ 1,3 milliard de personnes, qui font leurs achats en ligne, c’est une croissance de 12 %. Bien sûr, cette évolution est très inégale dans le monde.

Il apparaît évident, que les marchands au fur et à mesure ne peuvent plus se passer d’internet, que ce soit pour leur image, leur développement, et même maintenant l’achat lui-même. Le chiffre d’affaires, du commerce électronique, s’approche désormais des 29 000 milliards de dollars, il a augmenté de 12 % en 2017. Cela concerne 1,3 milliard de personnes, autrement dit un quart de la population mondiale qui fait maintenant ses achats en ligne. C’est ce qui a été expliqué à Genève, lors de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED).

Cependant, le commerce électronique ne veut pas dire automatiquement internationalisation des achats. En effet, la plus grosse partie de nos achats en lignes se fait auprès de vendeurs du marché national. Actuellement, c’est donc avant tout, une manière de faire ses courses qui changent, plutôt que la recherche de nouveaux fournisseurs. Il reste à savoir, pour combien de temps, car la part des achats vers un autre pays est en augmentation, et atteint 21 %.

Parmi les Etats qui bénéficient le plus du commerce électronique, ce sont donc les Etats-Unis, qui restent premiers avec près de 9 000 milliards de dollars. Ils ont pour eux, un marché intérieur, qui leur assure une base d’achat en ligne importante. La Chine et le Japon complètent le podium. Sans surprise, la plus grosse période d’expansion de l’économie numérique se retrouve en Chine. Elle est passée de moins de 1 % du marché mondial du commerce électronique, il y a une dizaine d’années, à 42 % aujourd’hui. En comparaison, la part de marché des États-Unis est actuellement de 24 %, contre 35 % en 2005.

Crédit photo : alexandre godreau

Laisser un commentaire