A lire

Lutte contre les infox : YouTube annonce un nouveau label

Désinformations, fakes, manipulations, il apparaît de plus en plus difficile de faire le tri dans l’activité internet. YouTube, a décidé de prendre les choses par l’autre bout. Si on ne peut pas empêcher, tout et n’importe quoi d’arriver sur la plate-forme, on peut par contre valoriser et mettre en évidence certains contenus, par rapport à d’autres avec un label.

C’est pour cela, que le site web d’hébergement va labelliser les vidéos de médias bénéficiant de fonds publics. Il est vrai, qu’avec les élections européennes, c’est un bon moment pour mettre en place une fonctionnalité qui permet de mieux cerner d’où viennent les vidéos.

Une nouvelle fonctionnalité pour mieux sélectionner les sources de contenus d’actualité

Cette fonctionnalité et ce label va concerner toute l’Europe. A l’occasion, Lie Junius, directrice des affaires gouvernementales et des politiques publiques de l’UE pour Google, propriétaire de YouTube, a déclaré “notre objectif ici est de fournir aux utilisateurs plus d’informations pour les aider à mieux comprendre les sources de contenus d’actualité qu’ils choisissent de regarder sur YouTube”.

C’est une réponse directe et l’occasion de rappeler à de multiples critiques que YouTube ne reste pas les bras croisés. La plate-forme indique également avoir “investi depuis plusieurs mois dans des fonctionnalités pour renforcer la visibilité de sources faisant autorité“, via des rubriques dédiées sur la plateforme.

Cette disposition concernera toute l’Europe

Ces labels de transparence seront lancés en France, au Royaume-Uni, en Allemagne, Italie, Espagne et Pologne, puis étendus à un plus grand nombre de pays européens au cours des prochaines semaines et des prochains mois.

Hormis ces dispositions pour YouTube, Google participe à d’autres opérations dans le même cadre de lutte contre les fakes news. Par exemple, il a également créé des pages dédiées aux élections européennes et finance en partie FactCheckEU. C’est un projet collaboratif, pour lutter contre la désinformation et les fausses nouvelles, également appelées “fake news” ou infox, dans le cadre des élections.

Crédit photo : Jean-min

 

 

C

Laisser un commentaire