A lire

Une porte d’accès au darkweb démantelée, deux Israéliens arrêtés

C’est un joli coup de filet réussi par les enquêteurs américains, comme on dit dans le jargon policier. C’est un des plus gros sites d’accès au darkweb qui vient de tomber avec la capture de ses deux dirigeants israéliens. Ce site vendait notamment de très nombreux produits illicites.

Razzia sur le darknet avec ce gros coup, qui a conduit à l’arrestation simultanée de Tal Prihar 37 ans, à Paris, tandis que Michael Phan 34 ans, a été interpellé le même jour en Israël. Tout ceci, est le fruit bien sûr d’une enquête internationale. C’est Scott Brady, procureur fédéral de Pittsburgh en Pennsylvanie, qui a annoncé ces arrestations lors d’une conférence de presse.

Ces deux hommes ne sont pas du menu fretin. Les accusations font état notamment de blanchiment d’argent. Par l’intermédiaire du site DeepDotWeb (DDW), ils ont gagné pas moins de 15 millions de dollars de commissions, depuis octobre 2013, pour les achats de biens illicites effectués à l’aide de leur site. Ces achats sont essentiellement du fentanyl et autres drogues opiacées, logiciels de piratage, ou cartes de crédit volées.

Cependant, l’intérêt le plus important dans cette arrestation, c’est le fait de s’attaquer à un style d’infrastructure sur laquelle s’appuie le darknet. En démantelant le site et en arrêtant ses deux propriétaires présumés, les enquêteurs américains estiment avoir réalisé “l’opération la plus perturbatrice du darknet à ce jour. Elle est la première à s’attaquer à une infrastructure sur laquelle s’appuie le darknet“.

En effet, DDW était à la fois une porte d’entrée et un centre d’informations sur le darkweb. Elle permettait notamment d’accéder à de grands sites de ventes en ligne du darkweb. Des plateformes sur lesquelles on peut trouver de la drogue, des faux documents ou des logiciels malveillants. On y trouve aussi des tutoriels pour les petits nouveaux, qui font leurs débuts sur le darknet et qui voulaient apprendre comment conduire des transactions illégales.

DDW a ainsi servi de point d’entrée à “des centaines de milliers d’utilisateurs de points de vente du darknet“, qui ont pu effectuer grâce à lui, des centaines de millions de dollars de transactions, selon la justice américaine.

Le démantèlement de DDW et l’arrestation des deux Israéliens ont été rendus possibles par une enquête réalisée en coopération avec les autorités israéliennes, brésiliennes, allemandes, néerlandaises et françaises, s’est félicité Richard Downing, un responsable du ministère fédéral de la Justice présent au point presse.

Le problème du darkweb est international et les solutions sont transnationales“, a-t-il souligné.

Crédit photo : Once upon a time

 

Laisser un commentaire