A lire

Salto, la plateforme vidéo française, sera lancée début 2020

Le succès de Netflix, ne pouvait pas laisser les acteurs de l’audiovisuel français éternellement sans réaction. Celle-ci, s’esquisse et pourrait être lancée au début de l’année 2020. Elle prendra la forme d’une plateforme vidéo sur abonnement, prénommée Salto. Derrière cette initiative, on retrouve les 3 grands groupes de l’audiovisuel en France que sont, France Télévisions, TF1 et M6.

Ces trois groupes différents, car 2 sont privés et un public, se battent d’habitude pour capter quotidiennement les téléspectateurs. Cependant, l’arrivée d’un “ennemi” commun change la donne. Ce projet d’alliance n’est pas nouveau, car le projet a commencé son chemin en juin 2018. Cette alliance est d’abord passée devant les autorités de la concurrence européenne, puis transmise au régulateur français. Le CSA avait donné son feu vert au projet mi-juillet. Une étape nouvelle vient d’être franchie dans la mise en place de l’initiative avec un feu vert accordé “sous conditions”, par l’Autorité de la concurrence.

Un code de bonne conduite adopté

Ces conditions obligent les trois groupes à suivre une série d’engagements. Pour l’Autorité de la concurrence, 2 choses sont à éviter. D’une part, toutes tentations de “coordination” dans l’acquisition de droits, en particulier de programmes français. D’autre part, “limiter les possibilités de promotion croisée entre leurs chaînes et la plateforme Salto”.

Comme le veut le bon déroulement des choses, les 3 groupes ont fait connaître leur satisfaction dans un communiqué. Ils saluent “une avancée majeure pour le secteur audiovisuel français, qui fait face à la concurrence frontale des plateformes internationales”.

Reconquérir le public jeune

La nouvelle alliance créée explique “avec Salto, les groupes France Télévisions, M6 et TF1 conjugueront en effet leurs forces et proposeront une réponse locale ambitieuse aux nouvelles attentes du public, tout en renforçant davantage encore leur participation active à la création française et européenne”.

Avec ce nouveau service, France Télévisions, TF1 et M6 espèrent récupérer une partie de la population qui se détourne de plus en plus de la télévision classique. En premier lieu, il s’agit de se reconnecter avec les jeunes, avec un fonctionnement plus attractif et une plus grande facilité dans le choix des programmes.

Crédit photo : loewe technologies

Laisser un commentaire