A lire

Huawei travaille déjà sur l’exploitation de la future 6G

Le réseau 5 G est tout proche avec HUAWEI

Pas le temps de souffler ou de se relâcher dans l’internet actuel. Huawei, comme tous ses concurrents, a les yeux fixés sur l’avenir de ses futurs consommateurs. Alors que nous sommes en plein déploiement de la 5G, un centre de recherche du groupe chinois étudie déjà les possibilités offertes par la 6G.

La firme chinoise, a choisi le Canada pour développer les normes de ce futur réseau. Celui-ci, va se baser sur la technologie 5G déjà existante. Le laboratoire est situé très exactement à Ottawa. Ce centre de recherche, s’appuie pour effectuer ses travaux, sur 13 universités et instituts de recherche. Il dispose aussi d’un budget conséquent de 50 millions de dollars.

Tous ceci, ne sont que les prémices, et Huawei situe les débuts de cette nouvelle technologie, pas avant 2030. En attendant, le réseau 5G aura été déployé partout dans le monde. A ce sujet, selon Huawei, la 5G concernera 58 % de la population mondiale. Cela constitue un potentiel client de 2.8 milliards d’individus.

De nombreuses grandes marques sur le coup

Inutile donc de signaler que d’autres grandes marques sont sur le coup, et par exemple en juin, Samsung avait déjà révélé s’intéresser au sujet. Lui aussi, a chargé l’un de ses centres de recherches de s’y consacrer.

Si les différents acteurs du marché s’agitent déjà, par contre du côté de la réglementation, on reste encore dans les starting-blocks. Le 3GPP, qui est une instance de coopération entre organismes de standardisation en télécommunications, n’a encore pas effleuré le sujet à travers différentes discussions ou consultations. C’est elle, qui publie les spécifications techniques pour les réseaux mobiles de 3e et 4e génération.

Un besoin de clarification de l’usage de la 6G

Il faudra pourtant définir les usages éventuels qui devraient procurer une vitesse de transmission encore plus importante, mais aussi une localisation plus précise. La 6G devrait permettre une meilleure prise en charge des objets connectés, qui seront de plus en plus nombreux.

Crédit photo : huawei

Laisser un commentaire