A lire

Le Japon : la jeune technologie pour s’occuper des personnes âgées

Le Japon est un pays particulièrement avancé en matière de technologie de pointe. C’est aussi, un pays qui a gardé un profond respect pour les personnes âgées, qui jouissent d’une place importante. C’est donc tout naturellement, que les Japonais ont mis les ressources de cette technologie au service des personnes âgées. De plus, le Japon doit faire face à un vieillissement certain de la population.

Ce vieillissement de la population est mondial, car au cours de ces 60 dernières années, le nombre de personnes âgées de 65 ans est passé de 5 % à 9 %. Au Japon, près d’un quart de la population, a 65 ans, ou plus.

Cette évolution représente un vrai défi pour les différents systèmes de santé. Il ne s’agit plus simplement de vivre plus longtemps, mais surtout, de vivre mieux et dans des conditions décentes. Pour les Japonais, il ne fait aucun doute que la technologie de pointe doit faire partie des solutions.

C’est pour cela, qu’au cours du sommet international à Tokyo, devant des experts du monde entier la stratégie nippone a été présentée. Elle consiste à combiner technologie et données médicales, pour créer un système de santé numérique.

Moins ou mieux, faire appel à du personnel soignant

Il y a plusieurs buts recherchés par cette collecte. Tout d’abord, une recherche de précision et d’efficacité des soins. La collecte des données commence dans la chambre du patient. Une meilleure précision de l’enregistrement des données, collectées une fois pour toutes et qui sont facilement consultables permettent de réduire la charge de travail du soignant.

De plus, la collecte et la gestion des données influent sur la façon de gérer le système de santé, sur la prévention des maladies et la production de médicaments.

Le système de santé japonais s’appuie sur des milliards de données, provenant de près de 126 millions de citoyens. Un panel unique, qui pourrait aider d’autres pays à travers le monde. Selon Genta Kato, qui travaille au service Assurance-Maladie de l’Hôpital Universitaire de Kyoto, “le Japon est une société très vieillissante, et je pense que nos connaissances pourraient être une référence pour de nombreux autres pays dans le monde.

La technologie au service de l’humain et non l’inverse

Sur le terrain, la technologie fournit de nouveaux produits, comme par exemple, le fauteuil électrique IA. Il peut se déplacer seul sur un chemin pré-établi, un lit convertible, ou des capteurs corporels pour le bain et le lit. Tous ces produits œuvrent vers plus d’autonomie des patients, mais aussi la possibilité d’avoir moins recours à du personnel.

La technologie, peut aussi mieux faire comprendre la manière dont les patients vivent leur maladie, et ainsi mieux anticiper leurs besoins. Des casques de réalité virtuelle, montrent ce que voient les personnes atteintes de démence, et ils permettent ainsi de mieux appréhender cette pathologie et comment soigner ces patients.

A ce stade, le Japon fait figure de vrai laboratoire d’idées. Certaines vont se heurter à des considérations morales, éthiques ou financières suivant les cultures. Pour les Japonais, c’est clair, la question de savoir pourquoi vivre plus vieux, se conjugue surtout avec celle des conditions de vie que l’on propose.

Crédit photo : 4 // 1

 

Laisser un commentaire