A lire

Le très attendu rapport de transparence de TikTok

Comme beaucoup de réseaux sociaux, en apparence TikTok propose un monde merveilleux où chacun échange de gentilles vidéos rigolotes ou “so cute”. L’envers du décor, c’est le “Rapport de transparence” de TikTok. Il indique, qu’en l’espace de six mois, “divers organismes officiels” ont réclamé des informations concernant des profils. La France n’échappe pas à la liste de ces organismes demandeurs.

TikTok, c’est devenu en 4 ans un poids lourd dans l’univers des réseaux sociaux. Le service de l’entreprise chinoise ByteDance, revendique 800 millions d’utilisateurs actifs par mois. Il n’est pas loin derrière Instagram, qui atteint le milliard. Bien sûr, on trouve parmi ces millions d’utilisateurs, les Français. C’est pour cela, comme d’autres pays, la France surveille l’application.

Un réseau surveillé de près pour craintes d’espionnage  

L’origine chinoise de ce réseau social fait qu’il est surveillé de près, notamment par les Etats-Unis. Tous ces pays, craignent, que la Chine s’en serve pour espionner les citoyens américains. Aux Etats-Unis, les soldats de l’armée de terre n’ont d’ailleurs pas le droit de l’utiliser l’application sur leur téléphone professionnel.

TikTok, détaille ses recherches de renseignements qui émanent d’organismes officiels. On retrouve, le “retrait de contenus enfreignant les lois locales”. Mais aussi, des indications concernant une enquête judiciaire en cours ou une situation d’urgence pendant laquelle des informations relatives à un compte sont nécessaires.

TikTok un réseau chinois, qui se veut coopératif, mais aucune demande ne vient de Chine 

Selon TikTok, ils ont reçu 298 requêtes officielles de la part de 28 pays sur cette période de six mois. L’Allemagne en a formulé 12 pour autant de profils, l’Italie 3, l’Inde en est à 107 réclamations et 39 pour le Japon. Du côté français, 8 demandes de renseignements ont été formulées entre janvier et juin 2019, concernant 17 profils d’utilisateurs. Tiktok a répondu favorablement à 12 % des demandes des autorités françaises, sans plus de précisions. Bizarrement, alors que l’application est très populaire en Chine, il n’y a aucune demande. En fait, TikTok n’est pas disponible dans le pays. Les Chinois ont une application clone, qui leur est réservée, appelée Douyin.

On retrouve, le grand reproche fait à TikTok et à la Chine en général. Une tendance très forte à recourir à la censure. Par exemple, on ne retrouve pas sur le réseau, des références aux événements d’Hong-Kong.

Crédit photo : Gael Gastin

Laisser un commentaire